Zoom sur le bardage bois à claire-voie

bardage bois à claire voix

05 Oct Zoom sur le bardage bois à claire-voie

Le bardage dit “à claire voie” est de plus en plus plébiscité en matière architecturale. Il est vrai que ce type de bardage offre un superbe look à la façade d’une habitation.

 

Le bardage claire-voie, permet de multiples possibilités de design et de styles. C’est le revêtement parfait pour une façade unique et esthétique. Très contemporain, il se différencie des autres bardages par sa technique de pose des lames.
Moderne et tendance, le bardage claire-voie donne aux façades un style résolument épuré. Il donne du relief et du cachet. Ce profil se caractérise par un dessin de lignes harmonieuses pour des façades vivantes associant inspiration naturelle et intégration à l’environnement.

Des jeux de lumière

En fonction de l’apparence que vous désirez donner donner à la façade, il existe deux modèles et deux types de pose de bardage claire-voie : la pose verticale ou la pose horizontale. Contrairement à un bardage classique, les lames du bardage à claire voie ne sont pas superposées, elles sont espacées de 1 à plusieurs centimètres.
Cette technique, très esthétique va donner un certain raffinement à la façade. Ces bardages ajourés soulignent et mettent en valeur les silhouettes des bâtiments.  Les lames disjointes apportent un subtil effet de jeu de lumière en combinant astucieusement les vides et les pleins. Ce bardage apporte une réelle valeur ajoutée à toute habitation car il permet de personnaliser l’habitat. Le red cedar, le mélèze, le douglas permettent de décliner des tons variés et de jouer sur les volumes.

Des spécificités techniques

Les lames à claire-voie, lors de leur pose présentent des particularités techniques à respecter pour que le bardage soit durable et résistant aux aléas du climat extérieures. Il reste assez délicat à mettre en place et nécessite un certain savoir-faire pour un résultat à la hauteur de vos attentes.
En effet, la pose de tasseaux est une condition primordiale à une bonne mise en œuvre. Leur installation doit être doublée si le bardage est posé verticalement. L’épaisseur des tasseaux d’ossature secondaire doit être au minimum de 27 mm. La pénétration des têtes de fixation dans la lame ne doit pas excéder 1mm. Le traitement des coupes est obligatoire pour préserver le bois et les finitions. Les extrémités des lames doivent elles aussi faire l’objet d’un traitement. Pour les surfaces cintrées, le rayon de cintrage doit être supérieur à 7 m. La pose d’un pare-pluie répondant à la norme est dans ce cas obligatoire.
La pose à claire-voie est le système de pose le plus délicat mais il va donner une impression de légèreté à la construction. En effet, les façades semblent plus aériennes. Elle nécessite une installation minutieuse compte –tenu d’un joint ouvert nécessitant un pare-pluie de plus grande résistance et anti-UV.

Un pare pluie obligatoire

L’espace subsistant entre les lames expose en effet davantage votre pare-pluie que ce soit au gel, aux rayons UV ou déchirement et à l’humidité. D’où l’obligation de poser un pare-pluie, une espèce de sous-couche qui va empêcher les infiltrations d’eau de pluie et rendre ainsi votre bardage étanche.  Le pare-pluie doit être parfaitement parallèle au sol et maintenu. Un bardage en bois ajouré nécessite un entretien régulier qui peut s’avérer technique. Le bardage claire-voie est une réelle plus-value architecturale pour créer des façades aériennes et tout en subtilité.

Tags: