Le Mélèze, un bois noble

LE MÉLÈZE N’EST PAS UN » SAPIN » COMME LES AUTRES. EN EFFET, C’EST L’UN DES SEULS RÉSINEUX À PERDRE SES AIGUILLES EN AUTOMNE, CONTRAIREMENT À SES COUSINS QUI EUX LES GARDENT EN HIVER.

De la famille des pinacées, le Mélèze produit un bois à grande durabilité et à l’esthétique reconnue. Ses qualités technologiques sont très appréciés dans de multiples domaines, tant en usage intérieur qu’extérieur.

Le Mélèze, un bois noble

Provenance

La famille du Mélèze compte une dizaine d’espèces. Elles poussent exclusivement dans l’hémisphère nord : en Europe, en Asie (particulièrement en Russie orientale et en Sibérie) ainsi qu’en Amérique du Nord.

Le Mélèze d’Europe

Le mélèze d’Europe (Larix decidua Mill.) se trouve surtout dans les Alpes, en Pologne, dans les monts des Sudètes, en République tchèque et en Slovaquie.

Couleur et figure

Le cheminement du bois initial au bois final est brutal. Ses cernes d’accroissement sont assez marqués. Le bois final est nettement plus foncé et plus dense que le bois initial.

Le duramen est de couleur brun rougeâtre et s’assombrit sous l’effet de la lumière et du vieillissement. Le fil du bois est la plupart du temps droit. La granularité du bois est fine, mais grossière dans les bois de plaine à climat tempéré. Le bois présente une belle figure flammée sur la dosse.

Le Mélèze, un bois noble

Densité

Dans la famille des résineux, la largeur du bois final est assez constante peu importe la vitesse de croissance. Cependant lors de la croissance, on peut observer une diminution globale de la densité du bois. Il reste que le mélèze est le plus dense de tous les résineux et se trouve ainsi classé dans les bois mi-lourds et mi-durs. Il faut cependant faire la différence entre les bois des plaines et les bois de montagne. En effet, les arbres en plaine produisent un bois moins dense et donc moins solide, alors que la densité des bois de forêts naturelles en haute montagne est généralement supérieure à 750 kg/m³.

Durabilité

Le duramen est classé en durabilité naturelle III, et est sensible à l’attaque des termites.

Le Mélèze, un bois noble

Séchage et taux d’humidité

Le mélèze sèche aisément. Il doit cependant être séché progressivement à une température assez élevée (75 °C) afin d’éliminer un maximum de résine et pour éviter l’apparition de fissures et que les nœuds se détachent. Le bois a une forte odeur persistante de résine après le séchage.

Usinage

Le mélèze se travaille très facilement tant à la main qu’avec des machines. La résine peut cependant encrasser les outils et provoquer un échauffement anormal. Le bois a une bonne résistance à la compression et se fend très régulièrement. Il est moyennement stable.

Le Mélèze, un bois noble

Finition et traitement

La finition du mélèze ne pose pas de problèmes. Il suffit d’enlever la graisse des parties riches résineuses avant d’appliquer une peinture, un vernis, de la cire ou une lazure. Utilisé en menuiserie extérieure, le bois nécessite un traitement suivi d’une peinture couvrante. Grâce à sa couleur, sa texture et sa durabilité, le mélèze peut aussi être brut. Le bois grisaille avec le temps et garde son effet naturel.

Utilisations

  • Divers aménagements intérieurs comme les escaliers, le plancher, les lambris, les meubles et la décoration ;
  • Menuiserie extérieure comme les fenêtres, les portes, les bardages et les revêtements de toitures ;
  • Poteaux, traverses, pavés en bois, ponts, terrasses  (ouvrages en contact avec le sol) ;
  • Chalets et abris;
  • Eléments de structures, mobilier urbain, poteaux téléphoniques ;
  • Construction navale ;
  • Travaux hydrauliques ;
  • Fûts et cuves ;
  • Panneaux ;
  • Bois lamellé-collé ;
  • Pâte chimique pour la fabrication de carton.

Parcourez le magazine