préparer sa terrasse pour l’hiver

Comment préparer sa terrasse pour l’hiver ?

Nous sommes en octobre, les meubles de jardin sont rangés et la terrasse en bois doit être préparée pour l’hiver qui approche. Que faire pour protéger le bois de la terrasse de l’humidité et du gel  ?

 

Aussi belles que soient les terrasses en bois en été, elles ont la fâcheuse tendance à attirer l’humidité, les rendant glissantes en hiver et à la merci de mousse et de champignons. Pour éviter que cela ne se produise, le bois concerné doit être entretenu et protégé en conséquence à l’automne.

Tout dépend du bois

Pour profiter longtemps de votre terrasse, il est toujours conseillé de traiter le bois avant l’hiver, car une humidité permanente peut provoquer des fissures et des crevasses dans le bois. Les champignons et la mousse sur le bois prospèrent également très bien dans cet environnement humide.
Ces derniers sont responsables de la glissance typique des planches de terrasse en hiver. Mais tous les bois de terrasse n’ont pas besoin des mêmes soins. Les bois feuillus ne sont théoriquement pas protégés pendant l’hiver. Un bois moyennement dur comme le mélèze ainsi que des bois indigènes comme le chêne ou le bouleau devraient être traités avec un revêtement protecteur résistant aux intempéries. 

Entretien : Huiles et vernis

Une bonne huile pour terrasse sera fortement appréciée par n’importe quelle planche de bois. En plus de ses propriétés d’entretien, l’huile pénétrante referme les pores du bois et le protège de l’humidité. Pour les différents bois, on trouve sur le marché des huiles spéciales pour terrasses, qui sont adaptées aux caractéristiques du bois concerné.
Le sapin de Douglas, de couleur brun doré, est également particulièrement dur et relativement facile d’entretien. Ces bois durs se contentent d’un ou deux huilages par an, ils sont donc suffisamment protégés contre l’humidité et conservent leur couleur d’origine plus longtemps.
Le mélèze est également un matériau principalement utilisé comme bois de terrasse. Bien qu’il résiste au froid à des températures aussi basses que moins 50 degrés Celsius en raison de son environnement glacial, il doit être imprégné d’un vernis ou d’une lasure pour le rendre résistant aux intempéries, ce qui empêche également les parasites de s’y installer. Afin de conserver la couleur caractéristique du mélèze, il convient d’utiliser une imprégnation incolore, si possible même avec une protection UV.

Types et application

Les lasures à bois sont également disponibles dans de nombreuses variantes. L’effet des lasures en couche mince est comparable à celui de l’huile. En revanche, les lasures dits permanents ou à couche épaisse forment sur le bois une couche protectrice qui peut même durer plusieurs années. Elles sont principalement utilisée sur les bois indigènes pour les protéger en hiver. La laque protège également les planches de terrasse, tout comme les lasures, contre les intempéries.

Que faire contre la glissance ?

 

Si l’hiver est enfin arrivé, faites attention lorsque vous marchez sur des terrasses en bois afin d’éviter les chutes. Si le bois est mouillé et cela de façon permanente, il devient glissant, ce qui est malheureusement la nature du problème au début. La cause réside dans la formation d’algues, de mousses et de champignons sur le bois. La plupart des huiles et lasures empêchent la formation d’algues et de champignons, ce qui réduit considérablement le risque de glisser sur un plancher de bois moussu.