Traitement autoclave c’est quoi ?

Traitement autoclave

05 Jan Traitement autoclave c’est quoi ?

Certaines  essences de bois ne sont pas imputrescibles par nature, c’est le cas de la plupart des bois résineux comme le Pin. Afin de pouvoir être utilisés en extérieur, ces bois doivent subir un traitement autoclave qui leur permettra de préserver leur résistance dans le temps.

Le traitement par autoclave est un procédé couramment utilisé pour traiter les bois résineux, on vous explique le principe.

Le traitement autoclave qu’est-ce que c’est ?

Le traitement autoclave a pour but de préserver le bois des agressions extérieures, tels que les insectes ou les moisissures lorsqu’il est employé pour une terrasse ou un bardage. Le traitement autoclave permet de renforcer durablement la résistance du bois lui permettant d’aller jusqu’à plusieurs décennies.
Il existe d’autres traitements du bois, comme l’aspersion ou le trempage. Néanmoins ce traitement ne se fait qu’en surface. Les bois ainsi traités ne dépassent pas la classe d’emploi 1 ou 3.
Pour qu’un bois corresponde aux classes d’emploi 3 et 4, il se doit d’être traité par autoclave, c’est-à-dire par une imprégnation partielle ou en totalité de l’aubier. Ce procédé permet une imprégnation idéale du produit de protection contrairement à un bois traité uniquement par aspersion ou trempage.

Comment ça marche ?

Une essence autoclavée est le fruit du procédé de trempage du bois dans l’autoclave. L’autoclave est une grande citerne mise sous pression où on y intègre un produit de protection. Grâce à ce système, le produit de protection va totalement imprégner les fibres du bois en profondeur. On pourrait faire la comparaison avec une éponge qui se gorge d’eau, le procédé autoclave est relativement similaire.

En premier lieu, on insère le bois dans l’autoclave, puis on retire l’air dans ce tube, le vide d’air ainsi créé va permettre une extraction totale de l’eau présente dans le bois. Dans un second temps, on y ajoute le produit de protection sous pression pour accélérer et optimiser la pénétration du produit de traitement dans le bois. Cette mise sous pression va permettre un traitement jusqu’au coeur du bois. A l’issue de cette étape, on retire le produit, et on crée à nouveau un vide d’air pour éliminer le surplus de produit du bois et obtenir ainsi un bois ressuyé en surface.

Les normes et labels des traitements

La directive Biocides « 98/8/CE » est réglemente les utilisations mal maîtrisés des traitements du bois. Grâce à cette directive, les substances toxiques que l’on utilisait jusqu’à présent comme l’arsenic ont étées interdites.

Le marquage CE est régi par la norme NF EN 15228, sur le traitement du bois contre les attaques biologiques. Il valide les exigences en termes de résistance aux agents pathologiques, il vérifie les origines et les quantités de substances actives et il atteste de la réaction au feu et de la rigidité du bois.
Une marque de qualité a également vu le jour et elle répond aux exigences de la directive Biocides 98/8/CE. C’est la marque CTB B+. Elle est délivrée par le FCBA (Institut technologique Forêt Cellulose Bois de construction Ameublement), qui est un organisme d’état accrédité. Cette marque atteste de la performance du processus d’imprégnation du bois. Elle vérifie la conformité des différents facteurs influant sur la qualité du traitement (qualité du matériel, humidité du bois…) Les performances des bois sont assurées en termes de durabilité, de respect de l’environnement et de santé. Choisir un bois CTB B+, c’est faire le choix d’un bois fiable et respectueux de l’environnement.