Fondations en béton pour abri de jardin : comment s’y prendre

fondations en béton

06 Oct Fondations en béton pour abri de jardin : comment s’y prendre

Avoir un bel abri de jardin a toujours été votre rêve, mais ce rêve peut vite tourner au cauchemar si vous n’avez pas prévu de bonnes fondations en béton.

 

En effet, affaissement du terrain, portes et fenêtres qui bloquent, infiltration de d’humidité, peuvent très vite vous gâcher la vie et fragiliser votre abri de jardin.
Il existe plusieurs solutions pour assurer une base solide à votre abri de jardin. La plus courante est la fondation sur terre-plein avec une couche de béton que l’on coule. Ce procédé offre en effet une base saine pour votre abri de jardin.

Quelle fonction ?

L’utilisation que vous allez faire de votre abri de jardin va déterminer la nature des fondations. Va-t-il servir de simple espace de rangement ? Dans ce cas les fondations peuvent moins épaisses que si vous compter l’utiliser comme de salle de jeu, de gîte ou pour abriter du matériel lourd comme un motoculteur ou une moto. La future utilisation aura donc une incidence sur le type de fondations.

Etat du terrain

L’état du terrain joue également un rôle important pour les futures fondations. S’il est de niveau, pas de soucis, vous pourrez commencer plus rapidement les fondations que si votre terrain présente un dénivelé. Dans ce dernier cas, il faudra planifier le terrain en le creusant ou en le surélevant. Dans certains cas, il faudra au préalable prévoir un talus ou un muret de soutènement.

Portance du sol

Pour éviter les abaissements de sol, le fondement de l’abri de jardin doit avoir une portance suffisante. Si le terrain sur lequel vous projetez la construction est non-homogène ou compact, il faudra rajouter de la terre de remblais. Vérifiez également la teneur du sol. Est-il drainant (sable, pierres) ou peu perméable à l’eau (argile) ? 

Avant de commencer

Se faire un bon planning est important pour le succès de votre entreprise. Une réflexion préalable permet d’éviter les mauvaises surprises. Il faut par exemple penser à une arrivée d’eau et d’électricité dans votre abri de jardin. Dans ce cas, il est important de tirer les câbles et les tuyaux avant d’attaquer les fondations.

Au travail

Avant de couler le béton, il faut enlever l’herbe totalement et creuser ensuite jusqu’au niveau naturel du sol en veillant à ce que celui-ci soit bien plat. Le niveau supérieur des fondations doit se situer un peu plus haut que le niveau du sol. Pour les bords des fondations, il est nécessaire de faire un coffrage avec des planches. Le haut du coffrage doit se situer au niveau supérieur de la couche de béton.

Terrassement

La couche de terre qu’il faudra enlever dépend de l’épaisseur de la chape de béton. Celle-ci dépend elle-même de la qualité du sous-sol : stabilité, cohésion, drainage… Le cas échéant, il faudra creuser davantage puis ajouter une couche de gravier. Ces tranchées de fondation feront office de barrière antigel. Grâce à elles, le sol sous la chape ne craindra pas le gel.

Humidité et eau

Pour éviter l’humidité dans votre abri de jardin, placez une toile en plastique sous le béton. Pour éviter la stagnation d’eau en surface, pensez à créer une pente, un caniveau ou un lit de gravier. Prévoir également une évacuation d’eau pour la toiture. Prévoyez au préalable où couleront les eaux pluviales.

Solide, stable et plat

L’assise idéale pour un abri de jardin est une couche de béton de 15 cm. Cette construction robuste sera moins sujet aux affaissements et à l’apparition de fissures. de plus, le risque que la porte ou les fenêtres coincent est éliminé. Il est également conseillé de lisser la surface de la chape, de cette façon le sol de votre abri n’aura besoin d’aucune finition.

je désire un abri de jardin